Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Gentleman Jack

LGBT, littérature, Séries TV, films, poèmes, les lesbiennes qui ont marqué l'histoire

Je t'aimais Atthis, autrefois

Atthis, je t'aimais atthis autrefois, poèmes sappho, poème sappho, sappho

 

Je t'aimais Atthis, autrefois...

Le soir fait fleurir les voluptés fanées,
Le reflet des yeux et l'écho de la voix...
...Je t'aimais, au long des lointaines années,
Atthis, autrefois.

... Tu m'oublies...

... A moins que tu n'aimes un autre mortel plus que moi.

L'eau trouble reflète, ainsi qu'un vain miroir,
Mes yeux sans lueurs, mes paupières pâlies.
J'écoute ton rire et ta voix dans le soir...
Atthis, tu m'oublies.

Tu n'as point connu la stupeur de l'amour,
L'effroi du baiser et l'orgueil de la haine ;
Tu n'as désiré que les roses d'un jour,
Amante incertaine.

Quelle paysanne te charme le cœur,
qui ne sait pas relever sa robe sur ses chevilles ?

Atthis, ma pensée t'es haïssable, et tu fuis vers Androméda

Tu hais ma pensée, Atthis et mon image.
Cet autre baiser, qui te persuada,
Te brûle, et tu fuis, haletante et sauvage,
Vers Androméda.

Pour Androméda, elle a une belle récompense.

Pour Androméda, l'éclair de tes baisers
Tes voiles de vierge et tes langueurs d'amante
Et le lent soupir de tes seins apaisés,
Atthis inconstante !

Pour Androméda, les chants, les soirs d'or brun,
Et l'ombre des cils sur l'ombre des prunelles,
Les nuits de Lesbôs ou s'exhale un parfum
De fleurs éternelles.

Pour moi, le sommeil enfiévré sous les cieux
Où meurt la Pléiade, et les graves cadences,
L'hiver de ta voix, le néant de tes yeux,
Tes pâles silences.

_____________

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article